Ces pages sont optimisées pour MS-Internet Explorer.
La largeur (horizontale) de cette fenêtre ne doit pas dépasser 1280 pixels même si votre écran est plus grand

whoami_htm.gif (15592 octets)

Index des chapitres: L'homme et ses 7 composantes | Les nourritures spirituelles | Remarques | Notre destinée |

Avant-propos:

Who Am I? Ce site (qui est la seconde vie de www.mizarasoa.net) est l'écho (ako) des voix (feo) de maîtres de sagesse qui à mon humble avis, ont marqué le siècle dernier. En réalité il y a beaucoup de ces maîtres de sagesse un peu partout dans le monde et il y en aura encore beaucoup d'autres dans les siècles à venir. Ce site est un aperçu de l'enseignement de Rudolf Steiner (1861-1925) et d' Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986). Tous les deux ont été remarquables par le nombre impressionnant de conférences qu'ils ont données ainsi que par la multiplicité des domaines qu'ils ont abordés mais toujours centrés sur l'homme et sa dimension spirituelle.
Quant à moi, mon nom est Alex RANDRIAMIHARISOA et je suis originaire de Madagascar [Ce nom qui semble exagérément long a une signification, comme pour la plupart des noms malgaches: RANDRIA=Celui (qui) MIHARI=crée SOA =(le) bien, bonheur]. Après mes études secondaires à Madagascar, grâce à une bourse, j'ai poursuivi mes études en Suisse pour y obtenir le titre de Mathématicien à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en 1979. Depuis je travaille au Département de Statistiques de l'Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive (IUMSP)  à Lausanne.
Ceci étant dit, répondre à la question "Qui suis-je?", n'est pas aussi simple que certains le croient. Pour y répondre, il faut d'abord "se connaître soi-même" et cela implique plus que d'étaler ce qu'on a fait ou ce qu'on est devenu. Lorsque Socrate disait "Connais toi toi-même", c'est parce que pour lui, la vraie connaissance de soi est le chemin qui mène de l'Esprit qui est en nous à l'Esprit qui est dans l'Univers, c.à.d à Dieu. J'espère qu'en parcourant ces pages, le lecteur arrivera à la conclusion que notre vie a un sens et que seule notre volonté nous aidera à trouver le chemin vers le bonheur (un état d'être et un état d'âme accessible à tous et à toutes) et celà sans l'usage ni de l'alcool ni de la drogue ni d'autres choses matérielles extérieures à soi. Il est écrit dans I Corinthiens 3:16 «Vous savez sûrement que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous»".

Avertissement:

Les informations que vous  lirez sur ces pages et qui représentent pour moi un véritable trésor, seront pour d'autres et c'est absolument normal, juste des rumeurs (autre sens du mot «feo») non fondées. Beaucoup diront même que ce qui est écrit sont des faux enseignements car ça ne correspond pas du tout à leur croyance. J'ai créé ces pages WEB pour mon propre usage, avec l'espoir de rendre service à ceux et celles qui cherchent des réponses aux questions existentielles que je me suis posé moi-même en particulier en lisant la bible au cours de mon adolescence. Ces réponses, aucun chef d'église, diplômé universitaire ou non, n'est capable de donner car elles ne sont pas accessibles avec l'intellect seul. Mais dans tous les cas, tant qu'on est sur cette Terre, nos croyances seront toujours limitées et bien présompteux celui qui dira qu'il a le monopole de la Vérité. Voici une citation pour se fixer les idées:
"Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre, toujours des efforts à faire ; c'est à cette condition qu'on reste jeune et vivant.
A notre époque, malgré les immenses progrès de la médecine, des maladies que l'on ignorait autrefois apparaissent dans les pays industrialisés et prospères. Pourquoi ? Et pourquoi tant de personnes souffrent de dépression, d'angoisses et de troubles nerveux ?... Parce que, même s'ils travaillent, les humains ont toujours pour idéal une vie de confort, de facilité et de plaisirs. Mais voilà que dans la nature, le programme d'une vie facile n'est inscrit nulle part. Le confort, la facilité, la recherche des plaisirs introduisent en l'homme les germes de la maladie et anéantissent la vie elle-même : les cellules deviennent paresseuses, elles n'éliminent plus les impuretés, elles se laissent empoisonner et l'organisme perd ses capacités de résistance. Méfiez-vous de la facilité, du confort et des plaisirs, chassez de votre tête cet idéal qui est en réalité porteur de mort."

Si au cours de la lecture de ces pages, certains passages vous semblent incompréhensibles, consulter les liens URL et surtout la bibliographie qui s'y réfèrent, tout y est expliqué en détail.

Corps, Ame et Esprit:

La Nature de l’homme divisée en Corps, Ame et Esprit est la plus proche des conceptions populaires quoique l’Ame et l’Esprit sont quelquefois confondus et on ne parle plus que du corps et de l’âme. Mme Ravaoarimanga Faramalala Victoire définit ces trois composantes de l'homme dans son livre "Miovà amin’ny fanavaozana ny Saina " c.à.d. " Soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence (Romain 12 :2)". Pour en savoir plus  cliquer ici. Toutefois, pour la tradition populaire malgache, l’homme est plutôt perçu comme Corps, Intellect et Esprit; celui qui a perdu l'Esprit n'est plus digne d'être un homme.

adn.gif (27927 octets)

La science actuelle, en particulier la médecine, prétend connaître l'Homme par le déchiffrage de son code ADN mais c'est un peu
comme le confondre avec les empreintes qu'il a laissé sur le sable!

L'Homme vu par la science spirituelle:

 Cette conception ternaire de l'Homme en tant que Corps, Ame et Esprit est si l'on peut dire l'enseignement de base. S'arrêter à ce modèle c'est comme se restreindre aux quatre opérations élémentaires en arithmétique et refuser de comprendre les autres branches des mathématiques comme l'algèbre, la trigonométrie, etc... . En effet, grâce au travail minutieux de  Rudolf Steiner [ 1861-1925] fondateur de l'Anthroposophie c.à.d littéralement "sagesse de l'homme", les impulsions spirituelles sont devenues non plus une question de foi, mais à la fois connaissance scientifique et connaissance artistique, un peu comme la musique, l'architecture, la sculpture ou la peinture. Comme les mathématiques ou les sciences de la nature, l'investigation spirituelle est basée sur la précision. Là où la recherche scientifique trouve ses bornes, c'est là que la recherche spirituelle commence son travail et avec la même rigueur. Cette étude stricte, elle l'applique tout d'abord à l'être humain lui-même et a comme caractéristique distinctif une clairvoyance exacte et méthodique. Ainsi l'Anthroposophie voit l'Homme comme un ensemble de 7 corps dont voici un bref résumé, en partant  du plus dense au plus subtil. Le mot "aura" désigne le rayonnement lumineux du corps en question, un vêtement de lumière qui est le reflet de notre état d'âme. Encore une précision: ce qui est décrit ci-après concerne l'homme en état de veille, car lorsqu'il s'endort sa constitution subtile est différente et c'est encore autre chose lorsqu'il franchit le seuil de la mort.

Le corps physique

Le plus évident dirait tout un chacun, car c'est celui qu'on peut voir et toucher à cause de sa densité. Il n'en est rien car le corps physique est en réalité invisible. C'est une forme invisible, remplie de matière minérale et organique, ce qui lui donne son opacité. Il est symboliquement relié à l'élément Terre et livré à lui-même se décompose et se putréfie rapidement. Pour en savoir plus sur le corps physique, il suffit de consulter un manuel de physiologie et d'anatomie. La naissance physique expose le corps physique de l'homme à l'environnement physique du monde extérieur, alors qu'auparavant il était entouré par l'enveloppe maternelle protectrice. C'est de 0 à 7 ans que le corps physique se développe le plus.

Le corps éthérique ou corps de vie

Semblable par sa forme et ses dimensions au corps physique, il est la source d'où ce dernier puise l'énergie vitale provenant du soleil. Il a été photographiée pour la première fois dans les années 30 par les Kirlian. Ce corps quoique non palpable pour le commun des mortels est encore de nature temporel mais grâce aux progrés de l'electromagnétisme, il est maintenant possible de le visualiser aussi bien pour un organisme vivant que pour les matières organiques (eau, aliments, médicaments, etc...). [A ce propos, cliquer ici pour être conscient de l'effet destructeur du four à micro ondes sur l'éthérique.]
La séparation totale de l'éthérique du corps physique entraîne la mort (décomposition) de ce dernier. Le corps éthérique est parcouru par plusieurs "fluides d'énergie" : l'éther de lumière, l'éther de chaleur, l'éther chimique et l'éther de vie. Une mauvaise circulation de l'éther de vie se manifeste par la paralysie (membres en général). Cette circulation se fait à travers les Nadhi et les Chakra. C'est à l'age de 6-7ans, se manifestant par une nouvelle dentition chez l'enfant, que l'on se débarrasse du corps éthérique hérité de la mère pour développer le sien propre lequel auparavant, était lui aussi entouré par une enveloppe protectrice de nature éthérique. A partir du deuxième moitié de la vie (35-37 ans) le corps éthérique relâche son travail sur le corps physique (d'où le vieillissement) au profit d'une vie intérieure, renforçant la pensée créatrice et spirituelle, et devenant sagesse au cours du temps. Le corps éthérique est symboliquement relié à l'élément eau, la source de vie. Pour plus d'infos sur le corps éthérique, cliquer ici.

Le corps astral ou corps de sensation

Il s'agit du siège des sentiments, des émotions et des traits marquants du caractère. Son aura est de forme ovoïde et peut dépasser de plusieurs mètres le corps physique. En plus des changements constants du caractère, qui peuvent être observés comme des couleurs stables et prédominantes, le corps astral enregistre également les sensations et les émotions les plus passagères. Le corps astral se dissout lentement après la mort mais pas totalement. L'extrait qui subsiste dépend des désirs ardents et aussi des aversions et des répulsions que chacun a éprouvé de son vivant. Le corps astral est relié au corps éthérique par ce qu'on appelle la corde d'argent et sa rupture libère le corps éthérique entraînant ainsi le pourrissement du corps physique. Il est entouré comme dans un fourreau par ce qu'on appelle l'âme de sensibilité. La plupart des blocages émotionnels avec lesquels nous devons nous confronter, se situent, au niveau du corps astral, dans la zone du plexus solaire. Les émotions mal vécues par le passé marquent parfois notre personnalité actuelle à la manière d'un fer rouge. Selon leur négativité, elles peuvent mêmes perturber fortement le corps physique (douleur chronique inexplicable, asthme, allergies de toutes sortes). Les quatres émotions les plus perturbatrices sont: La peur, la colère, la vengeance et la culpabilité.   Pour en savoir plus, cliquez ici.
Le corps astral est symboliquement en relation avec l'élément air, c'est pourquoi  différentes techniques de respiration sont recommandées en cas de troubles émotionnels. Pendant notre sommeil le corps astral relâche son action sur le corps éthérique, ce qui permet à ce dernier d'agir les mains libres pour recharger/redynamiser le corps physique. Si par contre le corps astral se sépare brutalement du corps physique, après un choc violent par exemple, l'homme tombe dans le coma et devient pratiquement comme une plante tant que son corps astral refuse de ré-intégrer le corps physique. Une sortie consciente s'appelle décorporation ou voyage astral et ne doit se pratiquer qu'avec précaution parce que ç'est très déstabilisant si on ne maitrise pas sa peur. C'est à la puberté (12-14 ans), que le corps astral se libère à son tour de son enveloppe protectrice, provoquant les perturbations bien connues, un véritable raz-de-marée émotionnel qui balaie tout sur son passage.
Voici encore une citation pour mieux comprendre le corps astral: " C’est en général vers la quatorzième année que le corps astral commence vraiment à entrer en activité. Le corps astral est, dans l’être humain, le siège des émotions, des sentiments, des passions ; et comme il est aussi bien développé dans le côté négatif que dans le côté positif, il se manifeste chez l’adolescent autant par le besoin de se révolter, de détruire, que par le besoin d’aimer et de se dévouer. Bien sûr, on trouve déjà chez l’enfant très jeune des attractions ou des répulsions, mais pas aussi puissamment manifestées. à partir de la quatorzième année, c’est le sentiment qui domine, c’est lui qui est le mobile et qui fait la loi, parce qu’il n’est pas encore maîtrisé par le corps mental ; celui-ci, siège de la pensée, de la réflexion, du raisonnement, ne se manifeste vraiment que vers la vingt-et-unième année. S’ils éprouvent de l’amour pour quelqu’un, vous pouvez essayer de donner à un jeune garçon, à une jeune fille, toutes les explications possibles pour les en détourner, rien à faire, c’est le sentiment qui les guide, ils n’écoutent pas et se précipitent pour donner issue à ce sentiment. Ou bien, même s’ils écoutent et se soumettent par crainte, obéissance ou respect pour les adultes, intérieurement ils gardent leur sentiment, car à cette période de la vie le sentiment est toujours roi."

Le corps spirituel ou le "Je"

Parmi tous les corps énergétiques, c'est celui qui présente la capacité de vibration la plus élevée. Pour se fixer les idées on peut l'imaginer comme une minuscule étincelle de lumière dont l'aura, chez les individus peu évolués, ne s'étend que sur 1 m à partir du corps physique, alors que celui des personnes " éveillées " peut couvrir plusieurs centaines de mètres en prenant la forme d'un cercle parfait. C'est grâce à lui que nous pouvons éprouver un sentiment de communion avec les autres êtres, la nature et l'univers tout entier. Il nous permet de percevoir la présence du divin à l'intérieur et à l'extérieur de nous, en nous faisant participer à son dessein dont nous sommes une partie infime mais toutefois significative. Il est l'étincelle divine, le Christ qui se trouve en nous, le potentiel d'Amour inconditionnel qui fait que nous sommes tous à l'image de Dieu et qui nous accompagne pendant tout notre parcours évolutif à travers la roue de la renaissance. Le "Je" est intemporel, en dehors du temps et de l'espace, ainsi que les trois corps suivants. Certains l'appellent l'atome-germe et d'autres le "Moi supérieur". Le " Je " ne peut être perçu qu’au moyen d'une certaine activité intérieure. Par exemple lorsque vous êtes bien calme et détendu, dites intérieurement " Là où JE suis, Dieu est, JE suis celui qui est." pour vous relier à votre "Je" qui n'est pas vous (prénom) en tant que manifestation physique. Sans le "JE", l'homme ne serait qu'un animal sur deux jambes avec un corps, une tête et obéissant uniquement à ses désirs instinctifs.  Le "Je" est symboliquement relié à l'élément feu, source de chaleur et de lumière. La manifestation la plus basse du "Je" est ce qu'on appelle l'âme d'entendement, siège de chaque pensée, idée ou perception intuitive. C'est à l'âge de 18-21 ans que l'âme d'entendement est à son maximum.
Voici encore une citation pour mieux comprendre le Je: " Votre salut à tous réside dans votre capacité de reconnaître votre filiation divine, c'est-à-dire de prendre conscience que Dieu est en vous, qu'Il vit en vous, et que vous pouvez donc vous identifier à Lui. Mais cet exercice nécessite, bien sûr, quelques précautions. D'abord, il faut que la conscience que vous avez d'être habité par la Divinité s'accompagne de la même conscience que la Divinité habite également dans tous les êtres humains. Ainsi, vous resterez humble, simple, aimable, ouvert aux autres. Ensuite, en faisant cet exercice d'identification, ne vous mettez pas à penser que vous êtes Dieu Lui-même. Efforcez-vous seulement de sentir que ce n'est pas vous qui existez, mais que seul Dieu existe et qu'Il n'existe en vous que dans la mesure où, par un travail incessant, vous Lui donnez la possibilité de se manifester à travers vos pensées, vos sentiments et vos actes."

Le soi-esprit

A partir d'ici, c'est le travail du "Je" sur les trois autres corps moins subtils qui entre en ligne de compte. Le "Je" en agissant sur le corps astral forme le "Soi-esprit". Et tout être humain actuellement vivant est engagé dans ce travail, qu'il le veuille ou non, qu'il ait ou non conscience de ce fait. On voit de quelle façon on s'engage dans ce travail lorsqu'on compare un homme qui s'abandonne entièrement à ses passions les plus basses et à sa sensualité, avec celle d'un être idéaliste. Le "Soi-esprit" se manifeste par ce qu'on appelle l'âme de conscience. C'est dans l'âme de conscience que flamboie le "Je", et c'est de là qu’il rayonne sur les autres éléments de la nature humaine et les pénètre. Le développement du "Soi-esprit" va de pair avec la compréhension et l'application consciente de la loi "Aime ton prochain comme toi-même". Nous ne pourions aimer les autres que si nous nous aimons d'abord nous-mêmes. Celui ou celle qui ne s'aime pas car victime de convictions négatives telles que: "Je ne vaux pas grand-chose", "je suis incapable de réussir quoi que ce soit", "je suis un raté", "je ne suis pas à la hauteur", ou encore "je ne mérite pas d'être aimé" ou bien qui a des envies de suicide, etc... devrait commencer par chasser toutes ces idées noires de son esprit soit par la prière, soit par la pensée positive, soit par   l'hilarothérapie (la plus efficace à court terme mais il faut la pratiquer en groupe). Individuellement, on peut par la  gestion de la pensée surmonter soi-même ces barrières qui pénalisent notre épanouissement.

L'Esprit de Vie

Le résultat du travail du "Je" sur le corps éthérique s'appelle l'Esprit de Vie. A cette seconde transformation, tout être humain travaille également, qu’il en soit conscient ou non. Les impulsions les plus fortes qui dans la vie ordinaire agissent dans ce sens sont celles de la religion pourvu que celle-ci nous fait pressentir l'existence de quelque chose qui persiste à travers tous les changements. Le point culminant de la manifestation physique de l'Esprit de Vie est décrit par la transfiguration du Christ Jésus sur le Mont Thabor. A celui ou celle qui arrive à ce stade, le corps physique ne peut plus jamais être malade et n'a pas besoin de nourritures matérielles. En plus la conscience d'être un avec le Christ est l'étape majeure de cette transformation. C'est ainsi que lorsque Jésus depuis ce moment-là disait à la foule: "Le Père est moi, nous sommes un", il provoqua la haine meurtrière des chefs de l'Eglise hébraïque qui n'y voyaient qu'un blasphème.

L'Homme-Esprit

Enfin le résultat du travail du "Je" sur le corps physique s'appelle l'Homme-Esprit. C'est la victoire de l'Esprit sur la matière. L'exemple est comme toujours donné par Jésus, cette fois après la résurrection. Il a fallu trois jours au Christ Jésus pour remplacer les éléments terrestres de son corps physique par des éléments célestes. Et c'est avec ce corps sublimé que le Christ se présenta à ses disciples, franchissant les murs et apparaissant à volonté là où le voulait son Esprit. Le verset 26, chapitre 11 de l'Evangile de Jean "Et quiconque vit et croit en Moi (le Christ intérieur) ne mourra jamais"n'est pas seulement à prendre au sens figuré. C'est ce qui nous attend tous, mais il y a encore du chemin jusque là...

REMARQUES:

  1. Pour une approche plus approfondie des corps subtils de l'Homme, cliquez ici. Pour en savoir plus sur son "Je" ou son "Moi supérieur" et comment y accéder, cliquez ici. La grande différence entre le "Moi supérieur" associé à la Lumière et le "Moi inférieur" relié à l'obscur, c'est que la lumière nous laisse dans notre libre arbitre et ne se manifeste qu'à notre demande, alors que sans vigilance l'obscur s'installe dans notre fonctionnement à chaque respiration. Nous agissons à travers sa volonté et son pouvoir de nuisance divise pour régner et sème la zizanie en ce bas monde. Transmuter l'obscur en lumière est un travail urgent dont la réalisation dépend de notre prise de conscience individuelle.
  2. "Lorsque nous sommes en bonne santé nous passons par la veille et le sommeil au cours de 24 heures. Lorsque nous nous endormons, nos corps physique et éthérique restent dans le lit, tandis que notre corps astral et notre Moi s'en éloignent. Qu'arrive-t-il alors à ce qui reste dans le lit ? Lorsque, de son corps astral, le clairvoyant regarde ce qui se passe dans ses corps éthérique et physique, il y voit commencer une vie plus végétative, une vie qui est détruite par la conscience diurne. Les effets de la fatigue sont réparés, c'est-à-dire que les corps physique et éthérique bourgeonnent et fleurissent tandis que le corps astral et le Moi se sont retirés. Le matin, lorsque vous vous replongez dans vos corps physique et éthérique, vous allez les fatiguer de nouveau. Vous broutez, vous faites flétrir ce qui a poussé pendant le nuit." -R.Steiner-
  3. La réincarnation liée au karma, bien connue des bouddhistes, est considérée comme une superstition par les chrétiens. Pourtant ces deux religions devraient se compléter. Les bouddhistes ont à apprendre que c'est le Christ qui est devenu le maître du Karma depuis 2000 ans ce qui veut dire que la loi du Karma ne se produit pas seulement pour l'individu. Le karma n'efface pas seulement les égoïsmes individuels; chez chaque homme la compensation doit se faire de telle façon qu'elle s'insère le mieux possible dans l'ensemble des conditions, des intérêts universels. D'autre part les chrétiens doivent être conscients que plus qu'une vie terrestre sont nécessaires pour réaliser le plan divin d'abord en soi et ensuite autour de soi. Ils doivent méditer sur le sens profond du verset: "Et moi (le Christ), Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps" (Mathieu 28:20).
  4. Dans leur essence tous les "Je" de chaque individu sont strictement identiques mais en jouant à cache-cache avec Dieu, chacun a choisi des chemins différents, traversé des régions différentes et a enregistré des impressions, des connaissances, des émotions différentes. En conséquence, la Vérité que chacun cherche est différente selon son vécu. Par contre le but ultime de tout être humain est le retour, la fusion avec Dieu, c'est son seul véritable besoin. Lorsqu'on est uni à Dieu on a plus besoin de quoi que ce soit puisque Dieu est TOUT. Les différents degrés d'antipathie envers autrui (qui peut aller jusqu'à la haine la plus abjecte), l'instinct de possession, toutes les tendances à se trouver différents des autres, et même le patriotisme sont le résultat de notre éloignement de l'unité, de l'Esprit Divin. Jésus disait "Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu."
  5. La capacité d'aimer qui existe en chaque être est pour la plupart, enfouie par des couches plus ou moins épaisses de rancunes, de peurs, de colères, de rages héritées depuis notre enfance si ce n'est pas dans des vies antérieures. Savoir les reconnaître et les expulser sans nuire à qui que ce soit est la base de toute démarche spirituelle. Je tiens à remercier ici le travail qu'effectue le Maître Johanne Razanamahay et le Dr Tal Schaller dans ce sens et qui a été pour moi un pas de géant dans la connaissance de soi.
  6. "Révéler aux humains leurs réincarnations n'est ni pédagogique, ni psychologique. Bien sûr, pour leur évolution le moment viendra où chacun devra s'occuper de cette question, mais pas avant d'acquérir une certaine maîtrise intérieure. Imaginez que l'on vous révèle que telle personne de votre entourage ou même de votre famille a été, dans le passé, votre plus grand ennemi, qu'elle vous a persécuté, massacré, comment réagirez-vous? Eh oui, si on rencontre dans cette vie telle ou telle personne, si on appartient à telle ou telle famille, c'est qu'on a des problèmes à régler avec ces personnes ou avec les membres de cette famille. Et ceux à qui on révèle qu'ils ont été dans le passé des personnages puissants ou glorieux, seront-ils assez raisonnables pour ne pas manifester des prétentions excessives? Si vous êtes faible, si vous ne savez pas vous contrôler, qu'est-ce que ça va donner? Certaines révélations sont dangereuses, car elles risquent de troubler les êtres ou d'éveiller en eux des désirs de vengeance ou des ambitions qui entraveront leur évolution.
    S'il était tellement important de connaître ses réincarnations, pourquoi la Providence les cache-t-elle maintenant aux humains? Justement, parce qu'elle est prévoyante: elle a voulu les laisser dans l'ignorance pour qu'ils puissent mieux réparer leurs erreurs du passé."
  7. Il n'est pas nécessaire d'attendre le "Jour du dernier jugement" pour ressusciter; ceux qui font un travail assidu sur eux-même  peuvent y accéder. Certes, pour la plupart des humains, l'homme-esprit est encore à l'état de germe et ne sera pleinement développé que dans une époque très lointaine, mais par notre vie actuelle chacun bâtit déjà les "premières pierres".  
  8. Une méthode pour sortir de l'horrible illusion mise en scène par l'ego et pour se relier à nôtre « Je » est celle que Jésus lui-même a dictée pendant 7 ans à Hellen Schucman : Un cours en miracles ou UCEM. Ce livre de 1360 pages est maintenant traduit en plusieurs langues et a été déjà lu par plus de deux millions de personnes. Il est disponible gratuitement sur internet mais il n'est pas facile à lire et encore moins pour les croyants qui refusent la pré-existence. Néanmoins il y a plusieurs autres livres de vulgarisation qui aident à mieux comprendre la théorie et la pratique de UCEM comme par exemple «Et l'Univers disparaîtra» de Garry Renard. Le nouvel onglet intitulé «Ultimes pardons» essaie de résumer comment on peut remplacer notre Ego par le Christ. Tout seul c'est hyper-difficile mais avec l'aide du Saint-Esprit et des exercices d'UCEM, rien n'est impossible.
  9. La première application de la connaissance des différents corps de l'Homme est bien sûr la médecine. Cliquez sur le lien suivant (la médecine anthroposophique) pour découvrir entre autres, l'avantage indéniable de la science de l'esprit dans la recherche pharmaceutique. Ainsi il est aussi instructif de savoir que chaque homme est composé de trois parties: la tête (liée aux pensées), le tronc (lié aux sentiments) et les membres (liés à la volonté), que son organisme interne est sous l'influence du système neuro-sensoriel, du système rythmique (circulation et respiration) et du système métabolique (absorption, transformation des aliments) et qu'il y a une corrélation entre le cerveau (en haut) et les intestins (en bas). Mais le domaine d'investigation de la science spirituelle est multiple et ne se limite pas à la connaissance de l'Homme mais aussi à la Christologie, à l'art, à la pédagogie, à l'agriculture, au problème social. A titre d'exemple, cliquer sur le lien suivant pour avoir une idée des arrières plans spirituels liés aux éclipses solaires ou lunaires.
  10. L'enseignement du Bouddha a pour but la résolution de la souffrance humaine par l'accès au Nirvana ce qui correspond à peu près à l'Esprit de vie qu'on appelle aussi le corps bouddhique. Y arriver est déjà un travail digne de mérite mais le Christ a ajouté une étape de plus qui est la Résurrection; cette ultime étape est complètement ignorée des Bouddhistes qui associent l'incarnation dans le monde physique avec la souffrance.   Mais quelle que soit notre souffrance, physique ou psychique, celui qui arrive à imposer son "Je", le Christ qui est en-lui, sur le corps astral échappe définitivement à toute souffrance, car elle est incompatible avec l'amour et la joie. Autrefois ceux qui étaient candidats à l'initiation devrait subir pendant trois jours d'effrayantes épreuves (Lazarre en est un exemple!). Désormais c'est la vie elle-même qui nous sert d'épreuve.  A propos de la souffrance, cliquez ici.
  11. Les animaux ont bien évidemment un corps physique, un corps éthérique, un corps astral mais ils n'ont pas de Moi. L'équivalent du moi s'appelle un âme-groupe, le même pour chaque espèce et il demeure dans le monde spirituel. Les expériences que font chaque représentant d'une espèce animale permettent à l'âme-groupe de s'adapter et d'évoluer. A l'origine de la création il y avait 4 âme-groupe principaux et on lit dans Apocalypse 4:7 Le premier être vivant ressemblait à un lion et le deuxième à un jeune taureau ; le troisième avait un visage pareil à celui d'un homme ; et le quatrième ressemblait à un aigle en plein vol".
  12. Pour terminer avec les remarques, il est bien sûr très instructif de connaître ce que dit les initiés mais néanmoins beaucoup préfèrent vérifier par eux-mêmes. Rudolf Steiner a écrit plusieurs livres sur l'acquisition de ces facultés de clairvoyance, facultés qui sont à la portée de chacun, pourvu qu'on soit persévérant dans ces efforts. Cliquer sur le lien suivant pour lire une de ses conférences à ce sujet. Et voici une pensée pour les impatients: "Le temps a pris pour les humains une importance démesurée. écoutez-les parler et vous entendrez revenir les mêmes phrases: je n'ai pas le temps... combien de temps ça me prendra?... je veux gagner du temps... Eh bien, dans la vie spirituelle il ne faut pas se préoccuper du temps. Si vous vous fixez des délais pour triompher de tel de vos défauts, pour obtenir tel pouvoir psychique ou telle révélation intérieure, vous ne réussirez qu'à vous crisper, et votre développement ne se fera pas harmonieusement. Vous devez travailler à vous perfectionner sans vous fixer aucun délai, en sachant que vous avez l'éternité devant vous et qu'un jour nécessairement vous arriverez à atteindre cette perfection que vous désirez. Vous devez vous arrêter seulement sur la beauté du travail que vous avez entrepris, en vous disant: Puisque c'est tellement beau, je ne me préoccupe pas de savoir s'il me faut des siècles ou des millénaires pour y arriver: je travaille, c'est tout."

lectaur.jpg (24092 octets)

Un exemple de ce qui est perçu par un clairvoyant.

Les nourritures spirituelles

Tout le monde sait ce qui est idéal pour le corps physique: La santé et la vie. Pour cela le corps a besoin d'être nourri par toutes sortes d'aliments solides, liquides et gazeux. Mais pour avoir cette nourriture il faut de l'argent. Et l'argent dans la majorité des cas, il faut travailler ou avoir une activité lucrative pour l'obtenir. C'est évident pour le corps physique mais c'est moins clair lorsqu'il s'agit des autres corps subtils. Voici donc résumé en un tableau les nourritures de l'âme et de l'Esprit. Je laisse le soin au lecteur de méditer sur chaque élément du tableau.

Principe

Idéal

Nourriture

Paiement

Activité

Corps
physique
Vigueur
Santé
Vie
Nourriture Argent Activité
Dynamisme
Travail
Corps
éthérique
Beauté
Harmonie
Mouvement
Religion
Art
Force
intérieure
Soufle
Geste
Absorption du
prana (=lumière)
Mémorisation
Eurythmie
Corps
astral
Joie
Bonheur
Chaleur
Sentiment Amour Musique
Chant
Poésie
Je Connaissance
Savoir
Lumière
Pensée Sagesse Méditations
Etude
Approfondissement
Soi-Esprit Espaces
Immensité
Infini
Impersonnalité
Altruisme
Fusion
Dilatation
Extase
Contemplation
Adoration
Prière
Esprit de Vie
et
Homme-Esprit
Temps
Eternité
Immortalité
Liberté Vérité Identification
Union
Création

1) L'eurythmie est l'art du mouvement de la parole créé par Rudolf Steiner. Par l'eurythmie on exprime la structure et le mouvement mêmes de l'organisme humain, qui est un témoin extérieur immédiat de la participation de l'homme au monde suprasensible. 

2) Il est important de noter que l'excès de tabac, comme chacun le sait, augmente la pression sanguine. Ce qui est moins connu c'est qu'à la longue il en résulte une sorte d'angoisse inconsciente qui perturbe le corps éthérique et forcément le corps physique. Pire est l'alcool ou les drogues (douces ou dures) dont l'effet est de se substituer au "Je". Non seulement cela conduit à la déchéance du corps physique mais en plus l'âme plonge dans les régions sombres du bas-astral et perd encore plus, la conscience de sa nature divine. En particulier, les femmes enceintes ou les jeunes filles (futures mères potentielles) devraient être conscientes que leurs bébés hériteront de leur propre corps éthérique et s'épargneraient bien de soucis pour leur future descendance en s'abstenant de fumer ou/et de boire.

L'Homme et ses douze sens

De nouveau lorsqu'on regarde l'homme dans sa globalité, l'investigation spirituelle montre qu'il est composé de douze sens mais pas seulement de cinq, comme on a l'habitude d'entendre. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur vos douze sens.

Notre destinée:

L'homme moderne n'a plus aucune envie de se perfectionner, sauf dans son métier, car le perfectionnement professionnel est en même temps source de richesse. Pourtant chaque individu sur cette terre a une tâche à accomplir, bien spécifique, d'ordre spirituel, qu'il faut essayer de parfaire. Et c'est là, la destinée véritable de chaque homme, mais il faut la chercher en nous-même. En vérité, il n'y a rien à apprendre mais seulement à se souvenir. Se souvenir de Qui On Est Vraiment et faire l'expérience de ce qu'On a Toujours Voulu être. Nous sommes faits à l'image de Dieu et en particulier nous sommes des êtres spirituels immortels. Notre Vie est notre propre création, façonnée selon notre libre arbitre. Chacun doit y travailler avec les outils que sont la pensée, les sentiments et la volonté pour que ça soit un chef-d'oeuvre, une oeuvre divine!

Pour ceux et celles qui persistent à croire que la vie de l'âme commence seulement à la naissance cliquez ici et sinon arrêtez au moins de dire que la Vie est injuste. Les choses ne vous arrivent pas comme ça mais se produisent par votre intermédiaire.

Pour finir voici encore trois citations pour se donner du courage:
" Une flamme est tellement faible qu'il suffit d'un souffle pour l'éteindre. Mais si vous la nourrissez, elle peut devenir un véritable brasier, et les mêmes souffles qui la menaçaient vont au contraire la renforcer au point que rien ne pourra plus lui résister.
La flamme est un symbole de l'esprit. Si vous n'alimentez pas en vous la flamme de l'esprit, à la moindre difficulté elle va s'éteindre. On rencontre ainsi beaucoup de gens qui laissent s'éteindre la flamme de l'esprit, et c'est pourquoi, au moindre obstacle, ils capitulent. Quant à ceux qui ont appris à renforcer le pouvoir de l'esprit en eux par la prière, la méditation, la contemplation, non seulement les obstacles ne les arrêtent pas, mais ils les poussent à aller encore plus loin, avec encore plus d'ardeur. Donc, les mêmes difficultés qui terrassent les faibles, renforcent tous ceux qui donnent la primauté à l'esprit"

"Se perfectionner est une entreprise difficile, et beaucoup, voyant la lenteur de leurs progrès, finissent par abandonner le travail, tandis que d'autres, tellement déçus d'eux-mêmes, se désespèrent. Eh bien, les premiers sont des faibles et des paresseux, et les autres sont des orgueilleux. Il n'y a aucune raison de se laisser aller au désespoir parce qu'on s'aperçoit qu'on est encore loin de correspondre à l'image magnifique qu'on se fait de soi-même. Il faut être humble et se dire: «C'est entendu, tu n'as pas encore réussi cette fois, et tu ne réussiras peut-être pas la prochaine, mais ce n'est pas une raison pour t'arrêter de poursuivre tes efforts.» Il ne faut jamais perdre le désir de progresser. Si vous tombez, ce n'est pas grave, à condition que vous fassiez chaque fois l'effort de vous relever. Dans toutes les circonstances de la vie, le plus important est de garder le goût de se perfectionner. Car il y a toujours à se perfectionner, l'idée de perfectionnement est inséparable de l'existence humaine."

Voici pour terminer, une lettre envoyée par Albert Einstein à sa fille Lieserl
"Lorsque j'ai proposé la théorie de la relativité, très peu m'ont compris. Ce que je vais te révéler maintenant va provoquer l'incompréhension et les préjugés du monde. Je te demande donc de conserver cette lettre aussi longtemps que nécessaire, d'attendre des années, des dizaines d'années jusqu'à ce que la société soit suffisamment avancée pour accepter ce que j'explique ci-dessous.
Il a une force extrêmement puissante pour laquelle, jusqu'à présent, la science n'a pas trouvé une explication officielle.
C'est une force qui comprend et régit toutes les autres.
Elle est derrière tout phénomène qui opère dans l'univers.
Cette force universelle est l'Amour.
Lorsque les scientifiques étaient à la recherche d'une théorie unifiée de l'univers, ils ont oublié la plus invisible et la plus puissante des forces.
L'Amour est Lumière, il éclaire ceux qui le donnent et le reçoivent.
L'Amour est gravité, il fait que des personnes sont attirées vers d'autres.
L'Amour est puissance, il démultiplie ce que nous avons de meilleur et permet que l'humanité ne s'éteigne pas dans son égoïsme aveugle.
L'Amour révèle et se révèle.
Par l'Amour, nous vivons et nous mourons.
L'Amour est Dieu, et Dieu est Amour.
Cette force explique tout et donne son sens premier à la vie.
Il s'agit de la variable que nous avons ignorée pendant trop longtemps, peut-être parce que l'Amour nous fait peur, puisque c'est la seule énergie de l'Univers que l'homme n'a pas appris à gérer par sa volonté.
L'Amour est la force la plus puissante qui existe, car il n'a pas de limites.
Après l'échec de l'humanité dans l'utilisation et le contrôle des autres forces de l'univers, qui se sont retournées contre nous, il est urgent que nous nous nourrissions d'un autre type d'énergie.
Si nous voulons que notre espèce survive,
si nous voulons trouver un sens à la vie,
si nous voulons sauver le monde et chaque être sensible qui l'habite, l'Amour est la seule réponse.
Peut être nous ne sommes pas encore prêts à fabriquer une bombe d'Amour, une machine assez puissante pour détruire toute la haine, l'égoïsme et la cupidité qui dévastent la planète.
Cependant chaque individu porte à l'intérieur de lui un petit mais puissant générateur d'Amour dont l'énergie attend d'être libérée.
Lorsque nous aurons appris à donner et à recevoir cette énergie universelle, nous pourrons affirmer que l'Amour conquiert tout et est capable de tout transcender, car l'Amour est la quintessence de la vie.
Je regrette vivement de ne pas avoir pu exprimer ce qui, dans mon coeur, a palpité silencieusement pour toi toute ma vie.
Il est peut-être trop tard pour demander pardon, mais comme le temps est relatif, j'ai besoin de te dire que je t'aime et de te remercier car, grâce à toi, j 'ai trouvé l'Ultime réponse"

Merci de me signaler vos éventuelles remarques en cliquant sur l'icône ci-dessous.


anti-spam: ajouter un e à la fin

Retour page d'accueil.



Cette page a été visitée 11641 fois depuis le 24 Juin 1999.